Comment se constituer un dressing éthique et responsable?

Avec les soldes estivales qui commencent, on souhaite renouveler notre garde-robe. Pour cela, on se tourne vers des entreprises proposant des prix abordables pour leurs vêtements. Néanmoins, on peut aussi constater que ces entreprises utilisent des produits polluants. Elles ont également besoin de beaucoup d’eau et surexploitent les employés afin de produire en très gros à moindre coût. Ces entreprises font partie de ce qu’on appelle la fast-fashion. Mais alors, quand on est dans une démarche éco-responsable, doit-on dire adieu à la mode? En fait, non, il suffit juste de consommer différemment afin de se constituer un dressing éthique et responsable. Mais comment faire?

Faire un dressing minimaliste

Avoir un dressing minimaliste permet non seulement de gagner du temps, de la place mais aussi de l’argent. On ne possède que des pièces qu’on aime et qu’on a choisies. Pour le constituer, je vous conseille d’abord de vous débarrasser des pièces dont vous n’avez plus besoin.

Je vous renvoie vers ces deux articles qui pourront vous y aider.

Trier ses vêtements: pourquoi et comment s’y prendre?

Vieux vêtements, comment s’en débarrasser?

Après avoir trié vos vêtements, vous pouvez ensuite penser à ce que vous souhaitez, ce qu’il vous manque. Puis vous pourrez entreprendre votre shopping en achetant moins mais mieux. C’est à dire que vous n’allez acheter que ce dont vous avez besoin et vous allez prendre le temps de bien choisir vos pièces.

Vous pouvez aussi suivre l’avancée de Deborah dans sa réalisation de son dressing parfait. Ainsi, vous pourrez aussi vous y mettre pour vous créer un dressing éthique et responsable.

Petites astuces pour éviter de craquer:

  • On évite de passer trop de temps dans les magasins.
  • On se fait une wishlist avant de partir et on s’y tient.
  • Si vous avez craqué alors revendez quelque chose en échange. 1 acheté = 1 à revendre.

Dressing éthique et responsable: le seconde main

Pour consommer de façon plus écologique, le seconde main est ce qu’il y a de mieux. En effet, vous achetez quelque chose qui ne vient pas d’être produit. De plus, quand on achète en seconde main, on a tendance à faire plus attention à ce qu’on choisit: taille, marque, modèle.

Personnellement, j’utilise beaucoup Vinted qui me permet de vendre les vêtements que je ne veux plus mais aussi d’acheter des articles qui me plaisent et ce à prix moins élevé.

4 astuces pour constituer un dressing éthique et responsable.

Choisir les bons shops pour des pièces écologiques/éthiques

Bien choisir les marques des vêtements permet aussi de se constituer un dressing éthique et responsable: éthique, car on va cibler des marques qui n’exploitent personne et qui donnent de bonnes conditions de travail à leur salariés et responsable, car on cible des marques qui font attention à la planète. Afin de vous proposer un large panel de shops, je vous propose de lire ces articles.

12 e-shops de mode éco-responsable qui dénichent les bonnes marques pour nous.

Liste de marques de mode éthique pour un shopping responsable.

Coudre ses propres vêtements

Enfin, l’astuce pour les plus manuelles d’entre nous est de coudre ses vêtements. D’une part, vous aurez des pièces uniques mais en plus vous serez encore plus attentives aux mesures, à la forme, au tissu mais aussi au motif. Vous aurez également envie d’en prendre encore plus soin puisque vous aurez pris votre temps pour les confectionner.

Je vous laisse découvrir l’article de Claire qui a confectionné une très jolie robe pour la première fois. 😉

Alors, vous êtes plutôt accro au shopping ou non? De quoi est constitué votre dressing? 🙂

4 astuces pour se constituer un dressing éthique et responsable

28 thoughts on “Comment se constituer un dressing éthique et responsable?

  1. La mode responsable est entrée dans ma vie il y a plus de 4 ans
    Je commencais déjà avant ces 4 ans à aller chez Emmaus pour m’habiller mais c’est vraiment devenu essentiel depuis 4 ans parce que ce sont devenues des convictions encore plus fortes
    Alors forcément, cet article me parle
    Je vois enfin tous mes vêtements, je prends moins de temps à trouver quoi mettre
    Un vrai bonheur à tous les points : financier surtout aussi, avouons le !

    1. 4 ans! Bravo, c’est vraiment bien! 🙂 C’est sûr que faire attention à ce qu’on achète a un réel impact 🙂

  2. Ah le dressing éthique et responsable… mon gros point faible. Je suis une à la base une vraie accro du shopping, j’ai acheté à outrance pendant de longues années. Depuis l’automne dernier je me suis beaucoup calmée (si on omet le fait que j’ai refait ma garde robe estivale le mois dernier mais j’ai acheté que des pièces qui me plaisaient vraiment et que je veux pouvoir porter longtemps). C’est pas toujours facile, mais je me soigne. J’essaie aussi de trouver les pièces en seconde main quand ce sont des produits basiques. Bref le chemin est encore long, mais ça va mieux 🙂

  3. Coucou, j’achète de moins en moins de nouveaux vêtements, je tourne depuis des années avec les mêmes choses et je n’achète que quand j’ai vraiment besoin. Quand je ne veux plus d’un vêtement et même si ils sont encore dans un état correct je les met dans une borne de collecte de vêtement car je n’ai pas envie de passer du temps sur Vinted ou autre ^^ Bisous

  4. Hello
    On trouve énormément de vêtements en brocante et d’autant plus chez les enfants (et neufs chez les vêtements bébés). C’est là qu’on voit que les gens achètent beaucoup ! En tout cas, ça m’a permis de les habituer à tout petit prix ! ^^ Sinon, j’ai aussi beaucoup tricoté (gilet, pull).
    Passe une belle journée

    1. C’est clair que pour les enfants, acheter en brocante c’est très simple. Je vois le nombre de vêtements qu’on offre pour une naissance, alors que ça n’ira plus à l’enfant quelques semaines après ^^

    1. C’est bien aussi de fonctionner par priorités! Au moins tu es sûre d’arriver à ton but petit à petit 🙂 Mais surtout de prendre des habitudes saines qui ne changeront pas quelques mois après 🙂

  5. Hello,
    Merci pour ces conseils !
    Depuis un moment j’essaie d’acheter moins mais mieux et je n’ai rien contre les vêtements de la seconde main.
    Par contre pour moi c’est pas facile d’appliquer la régle 1 acheté = 1 à revendre. 😉
    Bonne journee

    1. Je comprends. 1 acheté 1 à revendre s’applique dans l’optique d’avoir un dressing plus minimaliste 🙂

  6. Hello ! N’étant pas une grande fan de shopping, je n’achète pas souvent de vêtements, et j’ai tendance à les porter pendant plusieurs saisons (j’ai des pulls qui ont pas loin de 10 ans et que je porte encore parce qu’ils sont encore en bon état). Et ma tante ayant été couturière, elle me fait parfois des robes, même si elle a de plus en plus de mal maintenant. Bisous !

  7. Coucou,

    pendant très longtemps j’ai acheté régulièrement des vêtements neufs, depuis on peut dire un peu plus d’un an je me limite énormément à l’achat de nouvelles pièces. J’achetais beaucoup car j’étais frustrée de ne pas pouvoir m’habiller au quotidien avec mes vêtements, la faute à la tenue de travail ^^’ Je me retrouvais donc le week-end quand je sortais à porter souvent les mêmes vêtements car je ne voulais pas me prendre la tête. Maintenant je ressors régulièrement d’anciennes pièces de mon dressing sans avoir ce sentiment de frustration car j’ai bien assez de pièces pour pouvoir jongler avec 🙂 Un de mes derniers achats est un gilet noir basique, une pièce que je n’avais plus dans mon dressing. Après je sais que j’aurais encore du tri à faire mais pour le moment mon dressing me convient parfaitement !

    Bisous

    1. Je pense que c’est agréable d’avoir un dressing à notre image, qui nous convient. Ca permet de ne pas paniquer face à la question “que vais-je mettre” ^^

  8. Très bonnes astuces ! Personnellement, j’essaye d’acheter moins et surtout d’acheter principalement dans des boutiques de seconde main 🙂
    Belle journée à toi 🌹

  9. Hello,
    Je dois avouer que ça commence à flanner dans ma petite tête ces histoires de “mieux consommer”. Si j’ai considérablement réduit mes déchets je dois avouer que pour le dressing c’est un peu plus compliqué. J’ai opté pour du second main (pas systématique mais je m’y applique) mais mes vieux démons de parisienne hyper lookée sont toujours un peu présent. En tout cas merci pour tes conseils
    Bises

    1. Essayer est déjà un grand pas, cela veut dire que tu essaies de faire des efforts et ce ne peut être qu’honorable! 😉

  10. Coucou Laurie 🙂
    Merci pour ce bel article!
    De mon côté je me suis beaucoup freinée cette année. Grâce à mon déménagement j’ai dû faire de la place et j’ai vendu plus du quart de ma garde robe sur Vinted, et j’ai donné un autre quart à Emmaus si bien que j’ai réduit ma garde robe de moitié je suis super contente 🙂
    Je me suis aussi calmée au niveau des soldes, cela doit faire 2-3 soldes que je n’achète rien. Mais je t’avoue que ce n’est pas encore parfait car il suffit que je craque vraiment sur une pièce (d’une marque pas forcément éthique) pour l’acheter même si je sais que je n’en ai pas vraiment besoin.
    J’ai aussi du mal à acheter des vêtements de seconde main car j’aime le neuf et ça m’énerve de remarquer un ou deux défauts même minimes sur un vêtement lol. Pourtant je trouve les marques éthiques encore trop chères si je souhaite du neuf…Mais j’essaie de me soigner, acheter plus de la seconde main sera ma prochaine étape !
    Belle journée à toi 🙂

    1. Merci pour ton partage.
      Je trouve que commencer à se débarrasser de ce que tu ne voulais plus (ou ne pouvais plus) mettre, est un bon et qu’acheter moins en est un aussi. Pour la seconde main, j’avoue être pareil mais à vrai dire, je n’achète que peu de vêtements! 😉
      C’est vrai que les marques éthiques sont encore trop cher, mais si on n’en achète que peu mais que les pièces nous durent longtemps, c’est peut-être l’idéal! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *